SÉRIE CÉLIBATAIRE PARTIE 2: COMMENT ÊTRE TROUVÉE PAR L’HOMME QUE DIEU A POUR TOI?

 

He saw me first

Allo girl !

Tout d’abord, j’espère que tu as pu être inspirée par mon dernier article et que tu as hâte de lire cette deuxième partie ! La première rassemblait surtout des bases importantes avant d’entrer dans la saison d’une fréquentation. Et même si tu es déjà en fréquentation, ce sont des bases à continuer à mettre en pratique. Cette deuxième partie est une continuation de la première, qui permet de mouler davantage ton caractère. Je reprendrai brièvement les 3 premiers conseils, dans les 2 premiers points, car ceux-là t’aident tout autant à te faire trouver par l’homme que Dieu a pour toi. Et ensuite, je développerais sur les autres conseils en m’inspirant et me basant sur le l’histoire de Ruth dans la bible. Alors, comme la dernière fois, installe-toi confortablement, prends-toi une bonne boisson, prends des notes et sois réceptive. Je crois que si Dieu m’a mit tous ces conseils à cœur et que tu as eu l’intérêt de lire cet article, c’est parce qu’Il veut t’enseigner certaines choses dans le but d’activer la bénédiction du mariage dans ta vie !

1. Approfondis ta relation avec Dieu. En résumé, ce que j’avais conseillé à ce point-ci est que tu fasses de Dieu l’amour premier de ta vie. Ceci t’aide à être vue des yeux d’un homme de Dieu, car aucun homme ne veut sentir la pression de combler des vides ni avoir à essayer continuellement à te rendre heureuse et que tu ne sois jamais satisfaite ou reconnaissante pour ce qu’il fait pour toi. Cela devient très épuisant pour un homme, d’avoir à constamment se prouver, car tu essaies d’être comblé par lui et non par Dieu. La réalité est qu’un homme déjà comblé par Dieu ne voudra pas s’engager dans une relation où il voit clairement que la femme doit grandir dans sa communion avec le Seigneur. Toutefois, aux yeux d’un homme de Dieu, c’est très attirant de voir qu’une femme peut être satisfaite avec Dieu et être capable d’être reconnaissante pour l’homme de Dieu imparfait qu’il est. Ainsi, il pourra faire les premiers pas confiants, que ses actions pour te rendre heureuse ne seront pas en vain.

2. Grandis spirituellement & sois active dans le ministère. Comme je l’avais dit dans la première partie de l’article, tu ne peux pas réclamer un homme fervent pour les choses de Dieu, rempli de dons spirituels, qui connaît la Parole de Dieu, qui prie, qui donne sa dîme, qui est constamment en service, etc, si toi même tu ne fais rien de tout ça. Les femmes sont très bonnes pour avoir de hauts standards, mais les hommes aussi, et lorsqu’un homme est mature dans les choses de Dieu, c’est sur qu’il veut être avec quelqu’un de mature et avec qui il pourra partager sa passion pour le Seigneur et pour le ministère, sans être ralenti ni critiqué par une femme qui ne comprend pas ses priorités. Voilà une autre raison pourquoi il est important que tu te développes spirituellement et que tu sois active dans le ministère, car tu seras vue comme une aide appropriée pour lui. Et crois-moi, que lorsque tu ne le fais, que pour être vue, ça parait, donc concentre-toi vraiment sur le Seigneur, sois fervente toi aussi dans les dons et dans ton service et je t’assure que tu seras aperçue de l’homme comme Ruth a été aperçue de Booz pour la femme prompte au service qu’elle était (Livre de Ruth).

3. Apprend à te soumettre aux autorités placées sur ta vie. Le livre de Ruth dans la Parole honore Ruth pour la femme prompte au service qu’elle était, mais également pour cette femme fidèle à sa belle-mère qu’elle était. Quand Élimélek, le mari de Nohemi, et ses deux fils, Malon le mari de Ruth et Kilion, sont décédés, Ruth a laissé sa famille d’origine, son pays, sa religion, pour suivre sa belle-mère Nohemi : sa nouvelle famille. Quelle fidélité exceptionnelle ! Ruth aimait Nohemi. Elle l’a voyait comme son autorité. Elle l’aimait d’un amour si grand, qu’elle se soumettait avec un profond respect envers elle, même si plus aucun mariage ne les reliait. D’ailleurs, quand tu approfondis ta lecture de ce livre, tu t’aperçois que par la suite, Ruth aurait pu se remarier avec quelqu’un qui n’était pas de la parenté de sa belle-famille et donc décider de ne pas leur offrir une descendance. Ce qui pour Nohemi aurait été une tristesse éternelle, mais Ruth n’avait plus aucune obligation envers elle. Mais son amour et sa fidélité pour sa belle-mère et les défunts de la famille, était tellement grands que même si son mari était décédé et que Nohemi n’avait plus de fils, elle a obéi Nohemi lorsque cette dernière lui a dit d’entamer une relation avec Booz, une parenté de Nohemi et donc de son défunt mari. Ainsi, par leur union, la famille de Nohemi aurait une descendance et une nouvelle réputation.

Pourquoi je m’attarde sur l’exemple de Ruth ? Parce que Ruth n’avait aucun engagement légal envers Nohemi et sa belle-famille, mais dans son cœur oui. Ruth avait décidé être fidèle envers sa belle-famille. Elle avait décidé de se soumettre à Nohemi, comme une autorité sur sa vie. Et je trouve que de nos jours, Nohemi représente les autorités placées sur ta vie et ton église. Ce qui a captivé le cœur de Booz, c’est la fidélité et la soumission que Ruth avait envers Nohemi (Ruth 2:11-12). Ceci m’indique que ta soumission et ta fidélité envers ton église, tes Pasteurs, tes leaders sont attirantes pour cet homme de Dieu qui te voit de loin. Pourquoi ? Car en tant qu’épouse en Christ, on est appelées à être soumise à nos maris, comme une autorité spirituelle sur nos vies. Et ta soumission et ta fidélité envers tes autorités reflètent si tu es prête ou pas à te soumettre à ton mari. Alors, suis l’exemple de Ruth et sois toi aussi fidèle à ton église et soumise à tes autorités. Je ne parle pas uniquement de tes autorités spirituelles, je parle également de tes patrons, tes parents, tes enseignants, tes responsables de départements, etc.

4. Chéris le temps que tu as avec ta famille. Dans l’histoire de Ruth, on voit combien elle était une femme qui aimait sa belle-mère. On voit combien dans son cœur, elle avait déterminé que sa famille était désormais la famille à son mari, et ce, même après son décès. Cela nous montre combien dans un livre de la bible qui parle très clairement d’une histoire d’amour, Dieu veut faire ressortir la valeur de la famille et combien elle a un lien dans tes relations. Si tu connais mon témoignage, tu sais que ce domaine est un domaine où je sens ne pas pouvoir présenter un témoignage modèle. Mais par la grâce de Dieu et mes erreurs, je me permet tout de même de te conseiller, afin que tu ne vives pas les conséquences que je vis actuellement, parce que je n’ai pas assez travaillé mes liens familiaux, lorsque j’habitais avec mes parents. Donc mon conseil est simple. Si tu vis encore chez tes parents ou si tu les vois fréquemment, chéris ce temps que tu as avec eux. Peut-être que cela semble impossible à faire, car tu n’as pas une bonne relation avec les membres de ta famille. Mais je te garantis que le temps que tu as avec eux, avant de commencer une relation et surtout avant de te marier et déménager, est un temps qui ne reviendra pas. C’est le temps pour construire une relation avec eux autour d’une bonne communication saine, transparente et respectueuse. Ce n’est pas ce que j’ai fait et depuis que je n’habite plus avec mes parents, il m’est très difficile de montrer à mes parents combien je les aime. Alors, pour t’éviter la même conséquence, essaie du mieux que tu peux de développer une bonne relation avec les membres de ta famille. Chéris le temps que tu as avec eux et ne t’impatiente pas, comme moi j’ai fait, pour partir, car après il est encore plus difficile de dire « je t’aime » ou de passer du temps de qualité avec eux. Pour moi, c’est avec mes parents, mais peut-être que pour toi c’est ta relation avec tes frères et sœurs. Apprends à converser de tout avec eux et surtout à leur montrer l’amour que tu as pour eux.

5. Évalue tes standards. Nous avons toutes appris à créer cette liste de notre homme idéal. Nous toutes, avons été enseignées à ne pas entrer dans une relation avec un homme qui ne nous valorise pas de la bonne façon ou avec un homme qui n’est pas à notre hauteur ! Nous avons toutes été enseignées à ne pas nous donner à un homme qui n’est pas assez bon pour nous, car Dieu a le meilleur pour nous ! J’en suis d’accord et amen ! Certaines femmes doivent cesser d’accepter n’importe qui comme copain, fiancé et même mari, car elles se disent « au moins je ne suis pas seule ». Sauf que ce point-ci est spécifiquement aux femmes qui ont compris qu’elles devaient avoir des standards, mais qui par leurs standards même ferment, peut-être, la porte à celui que Dieu a pour elles.

Le principe de la liste des caractéristiques de l’homme idéal n’a jamais été de créer une liste exhaustive d’un homme parfait. Ce dernier n’existe pas. Il n’y a pas d’homme parfait. Même celui que Dieu a pour toi aura des petits défauts, tout comme toi tu en as. Pourquoi ? Car le mariage est l’institution par excellence que Dieu a créée pour FORMER TON CARACTÈRE. Mais Dieu ne peut pas former ton caractère si tu es avec un homme parfait. Voilà pourquoi tu dois être réaliste quant à tes standards. Tu ne voudrais pas terminer ta vie seule, parce que tu as insisté à ce que l’homme devait être comme-ci ou avoir cela et ainsi bloqué la porte à l’homme qui avait tout le potentiel pour te rendre heureuse, même s’il n’avait pas certaines caractéristiques que tu avais mises dans ta liste. Cette liste, tu dois t’assurer qu’elle est réaliste et qu’elle ne représente pas l’homme parfait, qui n’existe pas ! Si tu te reconnais dans ce que j’écris, évalue tes standards. Priorise les caractéristiques qui sont primordiales et non compromettantes pour avoir un mariage et une famille avec un fondement solide. Ne mets pas autant d’importance sur des petits détails qui n’affecteront en aucun cas ta relation et ta famille. Tu n’es pas parfaite. Toi aussi tu as des petits détails devant lesquels l’homme devra démontrer de la patience et de la flexibilité. Alors, sois réaliste et ne bloque pas la main de Dieu dans ce domaine parce que tu fixes ton regard sur des caractéristiques qui ne sont pas importantes. Ne passe pas à côté de l’homme que Dieu a pour toi, parce que tu n’as pas su être réaliste et enlever de ta liste les caractéristiques qui ne sont pas réellement primordiales. Attention, pour cela il faut de la sagesse, car ce n’est pas une question d’être avec n’importe qui, mais non plus d’attendre la perfection ! Alors, demande à une femme mariée heureuse de t’aider à synthétiser ta liste et ainsi pouvoir étendre ta vision pour être trouvée par l’homme que Dieu a pour toi.

Ouf ! Félicitations d’avoir tout lu ou tout écouté jusqu’à la fin ! Je crois réellement que si tu as laissé Dieu renouveler tes pensées et t’enseigner par mes conseils, que plus vite que tu ne le penses, tu pourras être trouvée par celui que Dieu a pour toi. Mets en application ce que tu viens d’apprendre et attends-toi à une troisième partie de cette série, qui s’en vient sous peu !

Avec beaucoup d’amour, 

Vero xox 

 

As tu des commentaires en lien avec ce post?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s