BEAUTY FROM ASHES

57E7EDA3-E095-43FF-925B-2C5DB16AD6D1.jpeg

« Mon corps peut s’épuiser et mon cœur défaillir, mais Dieu reste mon rocher, et mon bien précieux pour toujours. » Psaumes 73:26 

Hey girl,

Je ne sais pas si toi tu as le même genre de struggle que moi, mais personnellement, avoir mon temps de dévotion avec Dieu quotidiennement est mon plus grand struggle. Aouch. Douloureux d’admettre cette laide réalité. 

Faire partie du leadership de l’église, être mariée avec un homme de Dieu et même avoir un blogue où je partage des messages ne signifie pas qu’il est facile de garder ma relation avec Dieu. Je veux prendre le temps d’expliquer ce struggle. 

Quand je suis arrivée à l’église, à 12 ans, je voyais les jeunes femmes leaders comment elles prenaient leur place dans l’église, comment elles prêchaient, comment leurs vies avaient tellement l’air d’être dévouées pour le Seigneur. Elles avaient l’air tellement passionnées pour Dieu, pour le service, pour l’église. Elles montraient l’image parfaite de ce que c’est que d’être une femme de Dieu : une femme forte, une femme qui prend son temps dévotionnel tous les jours, une femme qui s’occupe d’un grand groupe, une femme qui prêche la Parole, une femme qui inspire les plus jeunes et j’en passe. Chacune de ces femmes m’a donné l’image de ce que c’est que d’être une femme de Dieu. Elles ont impacté ma vie et m’ont inspiré à devenir cette femme de Dieu : parfaite. Mon plus grand désir à cet âge était d’être comme ces femmes, car dans mon cœur, je voulais être une jeune femme consacrée pour Dieu. I would’ve saved myself a lot of pain and identity issues, si j’avais réalisé que cette image n’est pas la seule image d’une femme de Dieu.

Mais, j’ai grandis en recherchant devenir comme ces femmes. Don’t get me wrong : chacune d’entre elles sont des femmes de Dieu et ont chacune semé dans mon âme, afin que je devienne la femme que je suis aujourd’hui. Mais si je pouvais retourner en arrière, je me montrerais chaque femme qu’on ne voit pas sur la tribune, mais qui est tout autant une grande femme de Dieu. Je me dirais que sur tribune ou hors tribune, toutes ces femmes sont également inspirantes et sont des femmes de Dieu, car elles ont toutes one same thing in common : a heart for Jesus. Cela aurait immédiatement brisé l’image de cette femme de Dieu parfaite.

L’image de la femme de Dieu parfaite a mis une grande pression sur mes épaules : une pression d’être cette chrétienne parfaite, d’être cette chrétienne qui dès le réveil, prend son café, lis sa bible pendant une heure, écris ce que Dieu parle à son cœur et prie pendant deux autres heures. Cette chrétienne qui partout où elle va, inspire son entourage looking flawless and glowy. Cette chrétienne qui doit prêcher, doit avoir un groupe, doit faire partie du leadership et lire 5 livres chrétiens par semaines pour être qualifiée. Vous comprenez mon point. Sans le vouloir, ces femmes ont tendrement déposé la pression du mérite sur mes épaules. La lourdeur que tu ressens quand tu travailles de tes propres forces, afin de mériter une position ou le regard des autres or a stupid ridiculous spotlight, parce que je pensais que seulement ainsi, j’étais une femme de Dieu. Je veux clarifier que ce n’est pas seulement cette image qui a causé ce struggle à l’intérieur de moi. Évidemment, ce n’est qu’une addition à my own brokenness que j’avais toujours eu. 

Mais treize ans plus tard, je n’arrive toujours pas à être cette femme de Dieu parfaite.

Je m’explique. Oui, je suis chrétienne. Oui, je suis leader à l’église. Mais j’essaie de prendre mon temps dévotionnel tous les jours. J’essaie d’être cette lumière dans mon entourage. J’essaie d’inspirer ceux qui me regardent. J’essaie de m’édifier avec le plus de livres et prédications en ligne possible. J’essaie beaucoup. Mais même si j’essaie, somehow a lot of times, I fail. 

Truth is that la femme de Dieu parfaite n’existe pas.

La première chose que je veux faire le matin au réveil ce n’est pas d’ouvrir mes rideaux et lire la bible en prenant mon café. Non. La première chose que je veux, c’est dormir un peu plus. C’est être dans mes réseaux sociaux pendant trois heures. C’est déjeuner et ensuite ne rien faire. Ou c’est tout de suite nettoyer mon appartement et faire mon lavage en même temps qu’écouter des youtubers. C’est tout de suite écrire un article, car j’ai eu une brillante idée. Anything but to sit down and pause my life pour un certain temps at the feet of Jesus. Et l’idée qu’à cause de tout cela, je ne suis pas une femme de Dieu parce que je suis tellement charnelle m’a tellement trop longtemps hanté. Martha, Martha.. 

La dernière chose que je veux faire c’est prendre mon temps avec le Seigneur. Mais, est-ce que cela signifie que je n’aime pas le Seigneur avec tout mon cœur ? Pendant trop longtemps j’ai pensé que la réponse à cette question était oui. Est-ce que cela veut dire que les distractions de cette vie prennent souvent la place de Dieu ? Oui. Est-ce que j’ai de la difficulté à mettre Dieu en premier dans mon quotidien ? Malheureusement oui. Est-ce que cela veut dire que je ne prends pas toujours mon temps avec Dieu ? Oui, la paresse et les distractions arrivent parfois encore à me contrôler. Est-ce que cela veut dire que je dois me forcer to sit down at the feet of Jesus everyday ? Oh que oui. Est-ce que cela fait de moi une hypocrite et une fausse chrétienne ? Je ne crois pas non. Mais trop longtemps, j’ai pensé que oui. 

À cause de ces struggles, qui sont horribles d’avouer, j’ai souvent pensé que j’étais faible et que je n’étais pas une femme de Dieu. Aujourd’hui, je suis soulagée de savoir qu’en effet, je suis faible, mais que je suis également une femme de Dieu. Par la grâce et la patience infinie de Dieu, j’ai appris à faire la différence entre ma faiblesse et le cœur pour Dieu qu’Il m’avait donné. But let me tell you, c’était extrêmement difficile pour moi. La condamnation était toujours plus forte que l’acceptation inconditionnelle de Dieu. Car je le répète, j’étais tombé dans le piège de trouver ma valeur in my to do list !

Mais Dieu m’a montré que mes combats font de moi cette femme faible qui se doit de dépendre totalement de Dieu. Et quel cadeau est-ce de totalement dépendre de Dieu. Totalement dépendre de Lui. Totalement dépendre de Sa perfection et non de la mienne, qui est inexistante. Totalement dépendre de Sa performance à la croix et non de ma bonne performance pour me valoriser. Je n’ai plus besoin de me valoriser dans cette « to do list de cette femme de Dieu parfaite », car ma valeur se retrouve uniquement dans le sang de Jésus. Je n’ai plus besoin d’avoir la pression d’être comme ces femmes, car Jésus a dit que je prenne son joug qui est léger. I can be my own kind of woman of God. Broken and weak but with a heart for Jesus. 

La réalité est que je suis une femme de Dieu, mais complètement imparfaite. YES I am still so broken, so weak, yet my heart is completely in love and at the feet of my Jesus. Oui, je dois me battre contre ma chair et ses désirs, mais ma chair ne me définit pas. Il a changé mon cœur et m’a donné un cœur pour Lui. Il a fait de moi Sa fille et that is the only position and crown I want to wear for the rest of my life. Voici ce qui me définit. Voilà la femme de Dieu imparfaite que je suis.

Ma sœur, nous sommes toutes faibles dans un domaine ou dans un autre. Nous sommes toutes amoureuses de Celui qui a conquis nos cœurs. Nous avons toutes donné notre vie à Dieu. Mais dans le everyday life, we keep failing Him. Pourquoi ? Because we are all weak and in need to be held by His grace. Girl, si ce n’était pas de Sa grâce, je ne serai pas demeurée en Lui et je ne serai pas là où je suis actuellement, car malheureusement il est plus facile d’abandonner la course, giving into the lies of condemnation, que de push forward avec la victoire du Seigneur. Mais, parce que Jésus est bon, chaque fois que la condamnation de ne pas être cette femme chrétienne parfaite criait, Sa grâce criait plus fort que la performance de Jésus à la croix a vaincu my failures. C’est pourquoi je suis encore en Lui aujourd’hui. 

2 Corinthiens 12:9 dit ceci : « Mais le Seigneur m’a dit : “Mon amour te suffit. Ma puissance se montre vraiment quand tu es faible.” Donc je me vanterai surtout parce que je suis faible. Alors la puissance du Christ habitera en moi. » ALORS, je me vanterai parce que je suis faible, parce qu’à cause que je suis faible, l’inébranlable puissance de Dieu peut habiter pleinement en moi de sorte que je ne marche plus par ma propre faible force, mais je marche dans Sa puissance et ainsi je deviens la femme de Dieu qui est de plus en plus façonnée à l’image de Christ. Dans mon struggle d’avoir ce temps avec Lui quotidiennement et de mettre de côté les distractions afin d’avoir une vie qui Lui est complètement dévouée, Sa puissance et Sa grâce sont et seront toujours plus forts. Elles m’amèneront continuellement at the feet of the One who has been good to me. 

Alors ma fille, be hopeful que c’est dans ta faiblesse que Sa puissance se manifestera. Dans ton struggle, Sa puissance et Sa grâce are all you need. Soyons fières d’être brisées, d’être faibles, d’avoir besoin qu’Il nous tienne debout, parce qu’alors Sa puissance peut se déployer. He’s too perfect to waste our lives in our own small and imperfect humanity. Il nous a conquis et même si notre chair tombe, notre cœur Lui appartient. Comme le premier verset du post mentionne : mon corps et mon cœur may fail, MAIS Dieu reste mon rocher. Même quand nous tombons, Il demeure stable.  

Avec beaucoup d’amour, 

Vero xox 

As tu des commentaires en lien avec ce post?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s