BRING IT ON 2019

Processed with VSCO with c8 preset

2018 tire à sa fin et je peux dire que c’était une très grosse année. Chargée en responsabilités, nouveaux plans, toutes sortes d’émotions, d’échecs, mais également de rêves qui prennent forme. 

Nous avons commencé 2018 avec un cœur rempli d’espoir et d’excitation de la nouvelle année, mais ce ne fût vraiment pas le tournant que cette dernière ait décidé de prendre. Le 22 janvier, 4 médecins nous ont annoncés et confirmé un diagnostic qui bouleverserait nos cœurs et ébranlerait notre foi : celui de la sclérose en plaques. Mon mari a reçu ce terrible diagnostic, alors qu’il venait d’entamer l’aventure qu’il attendait depuis plusieurs années, celle de son nouvel emploi comme représentant sur la route. Comment pourrait-il voyager avec la sclérose en plaques ? Un rêve écroulé.

Je n’ai que 25 ans, il en a que 32, nous sommes mariés depuis moins que 4 ans et nous n’avons pas encore d’enfants. Mon monde à moi venait de s’écrouler devant mes yeux. Certes une femme chrétienne et donc une femme de foi, mais ce fut une dure saison où je devais combattre mon bon combat de foi et ramener à Jésus chaque émotion, chaque déception, chaque questionnement et chacune de mes larmes. J’ai, d’ailleurs écris plusieurs articles en lien avec cette saison : la plus difficile de ma vie. Et un autre article arrive sous peu.

L’année a continué d’avancer, puisque le temps ne s’arrête pas et les responsabilités non plus. Ma première année comme éducatrice spécialisée s’est résumée en multiples conflits, contentions physiques et un accident de travail. Oui, en plus du travail à David, les problèmes de famille qui ne cessent jamais, vivre avec le choc et l’amertume du diagnostic, faire le ministère en donnant aux autres ce que tu as tellement de misère à créer en toi-même et tout cela en essayant de jongler les responsabilités de la vie avec ta relation avec Dieu.

Les 6 premiers mois de l’année, ont été très difficiles autant professionnellement, qu’émotionnellement, que spirituellement et que ministériellement. Mais tout a pris une nouvelle direction au début de l’été.

J’étais fatiguée dans mon âme et dans mon corps et Dieu le savait. Je portais un lourd fardeau : mon combat entre la foi et l’amertume. C’est ce qui envahissait mes sentiments, mes pensées et mes actions, mais qui s’était subtilement ancré dans mon subconscient, faisant partie de chaque domaine de ma vie, sans même pouvoir le détecter. C’est alors que Dieu m’a donné une pause.

Je n’ai pas travaillé durant l’été, puisque les commissions scolaires sont fermées. David, lui n’a pas eu un été complet de congé. Il n’y avait que Dieu et moi. Je n’avais pas le choix d’en parler. Je n’avais plus d’excuse comme « trop occupée » ou « trop fatiguée ». Je devais adresser honnêtement cette amertume qui rongeait mon âme et mes os. Ces multiples prières à pleurer plus qu’à parler, à m’abandonner plus que d’essayer de comprendre et à déclarer plus que de m’apitoyer ont été les prières les plus douloureuses et difficiles que je n’ai eu à faire depuis que je connais Jésus. Jamais je ne m’étais imaginé me retrouver dans une telle situation émotionnelle et dans un tel combat spirituel. Mais m’y voilà, leader à l’église, blogueuse chrétienne et épouse épanouie, j’étais à mon plus bas. Toutefois, ce furent ces mêmes prières douloureuses qui ont été mes plus libérations et là où j’ai gagné ma victoire. Je pouvais enfin mettre fin à cette saison d’ébranlement, par un choix : celui de croire à ce qui a déjà été accompli à la croix pour la santé de mon mari et notre futur comme petite famille.

Sur cet élan et cette liberté, Dieu a réveillé en moi un désir et d’ailleurs un commandement qu’il avait mis dans mon cœur lorsque je n’avais que 12 ans : celui d’écrire un livre. Cela faisait 13 ans que j’ignorais ce commandement que Dieu m’avait donné, car je pensais que je n’étais personne pour écrire un livre et que je n’aurais rien à partager d’aussi bon pour ce monde ni pour les maisons d’édition. Mais j’ai obéi.

J’ai commencé petit. Petit d’un point de vue, mais tellement grand d’un autre point de vue. Je me suis dévouée à écrire ce projet secret que j’ai exposé sur mes réseaux sociaux. Ce bijou que Dieu a déposé dans mon cœur. Tous les jours de mon été se déroulaient comme suit : dormir jusqu’à midi, prendre mon temps dévotionnel, écrire ce livret secret et m’amuser durant les soirées d’été avec David, mes amis, ma famille, mon église. Tous les jours, je me suis consacré à écouter la voix de Dieu et écrire ce livret, ce projet secret.

Durant ce si bel été, David et moi avons réalisé un rêve que nous avions depuis longtemps qui était de voyager en amoureux en Europe. Nous avons visité Paris et Rome et ce fut le meilleur voyage que nous avons eu. Il n’était pas question de diagnostic, ni de réponse de médecins, ni de responsabilités. Il n’était question que de profiter de la vie extrêmement occupée, mais épanouie que Dieu nous a donnée. Il était question de profiter du résultat de notre dur labeur et être des touristes amoureux qui essayaient de parler l’italien et vivre l’expérience parisian chic le plus possible.

Septembre est arrivé, une deuxième année comme éducatrice spécialisée, une évolution et promotion au travail de David, continuer à raffiner ce fameux projet secret, et le trimestre le plus occupé de la vie de David et Veronica : octobre, novembre, décembre. Toute notre grande famille est née durant ces mois, les finances s’avèrent restreintes à cause de tous les cadeaux et sorties au restaurant pour les fêtés et le ministère des jeunes est demandant. La routine occupée et fatiguée.

Durant ces derniers trois mois chaotiques, nous avons vécu deux situations familiales très difficiles que nous ne dévoilerons pas, pour des raisons personnelles et pour protéger nos membres de familles. Mais une chose je peux vous dire, nous devions nous occuper d’eux, en plus de nous occupés de nous. Toutefois, au milieu de tout ce brouhaha, un des plus grands rêves inimaginables, impensables et irréels s’est lentement et à la fois, rapidement concrétisé : celui de nous acheter notre première maison. Si tu n’es pas encore passé par cette belle aventure, je te garantis qu’il te faut passer par plusieurs déceptions et découragements, avant de trouver la bonne et pouvoir dire que c’est celle-là que Dieu avait préparée pour toi.

OUF. Quelle année ! Une année qui a commencée avec la nouvelle la plus douloureuse et tragique que nous puissions avoir, mais qui a terminée avec un David qui n’a eu aucun symptôme depuis bientôt un an, l’achat de notre première maison et l’écriture d’un livret dévotionnel pour les jeunes. Une année où Dieu avait tellement de beaux plans pour nous et l’ennemi le savait et a voulu détruire nos rêves, fausser notre vision et décourager notre esprit, afin de nous empêcher d’entrer dans la gloire que Dieu avait prévue pour nous. Certes, ce ne fut pas une année facile ni légère, mais les fruits de la persévérance malgré la difficulté, le labeur malgré l’épuisement et la foi malgré la douleur ont porté fruit. Voilà que nous achevons notre course de l’année 2018 avec ces trois miracles. Là où l’ennemi avait prévu l’échec, Dieu avait promis la victoire. Certes, Dieu est plus grand que toute adversités et ses promesses terminent toujours par s’accomplir pour ceux qui croient. C’est avec cette assurance et ce changement de 180 degré, que nous attendons avec impatience et espérance la nouvelle année, afin d’encore une fois, baigner dans les projets que l’Éternel a préparés. 

Avec assurance, je peux vous témoigner qu’avec Dieu, le meilleur est toujours à venir, ses plans sont toujours à espérer, car il est fidèle pour les accomplir et que l’on peut toujours croire pour un miracle malgré la vallée. En souhaitant que notre témoignage puisse raviver ton âme et te redonner l’espoir d’une nouvelle année remplie de bonheur et des promesses de Dieu pour ta vie. 

Avec amour,

Veronica xox

As tu des commentaires en lien avec ce post?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s