MON EXPÉRIENCE AVEC UNE DOULA

IMG_0771.JPG

Bonjour beautiful girls! 

Premièrement, rebienvenue à toutes nous, car cela fait longtemps qu’on ne s’est pas parlé par ici. Oui, je suis entré dans cette étape d’être maman et maintenant mon bébé a 3 mois. Tellement de choses sont arrivées depuis sa naissance. J’ai eu l’envie de vous partager certaines d’entre elles et je vous ai demandé sur mes stories d’Instagram si vous y étiez intéressées et j’ai eu beaucoup de réponses positives. Alors m’y voilà que je commence une nouvelle section dans mon blogue : all things motherhood. 

Aujourd’hui, je vous partagerai mon expérience avec une accompagnante de naissance. Tout d’abord, il faut dire que je ne connaissais qu’une seule personne dans mon entourage qui avait eu une Doula lors de son accouchement. C’était loin d’être commun dans ma famille et dans mon cercle d’amies. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Mais la raison pour laquelle j’ai choisi d’en avoir une est simple. Je voulais avoir un travail et accouchement le plus doux et aisé possible et je savais qu’avec ma famille présente, j’allais être plus stressée qu’autre chose. Je voulais être dans une bulle avec mon mari et ne pas entendre de conseils ou encouragements. Je voulais que ce soit le plus silencieux et intime possible. Finalement, je voulais être capable d’endurer la douleur le plus longtemps possible, afin de prendre la péridurale vers la fin du travail et début de la poussée. Et ceux qui me connaissent savent que je n’ai pas grande tolérance à la douleur. 

J’ai fait mes recherches la veille de mes 40 semaines et le lendemain j’avais un rendez-vous avec celle qui serait mon accompagnante. C’était un rendez-vous afin de discuter du service et de mes attentes. Les Doulas offrent un service de soutien durant la grossesse, dans mon cas, il était bien sûr trop tard. Heureusement, lors de cette rencontre, j’ai vu combien elle était disponible, douce et surtout sans jugement de mes craintes et désirs face à l’accouchement et à la douleur. Je ne voulais pas blesser ma famille ni celle de David, car aucun d’eux ne serait présent dans la chambre avec moi. Alors avec elle, on a fait un plan, elle m’a rassuré et j’ai su que j’avais pris la bonne décision. Elle a conclut la rencontre avec des trucs pour m’aider à entrer en travail rapidement. 

4 jours après, le travail a commencé. Durant ces journées-là, j’avais gardé un contact étroit par messages textes avec elle quant à des questionnements que j’avais face à des signaux physiques que mon corps m’envoyait afin de m’indiquer que j’accoucherais bientôt. Le grand jour arrivé, il était 3 h du matin quand j’ai commencé à sentir de fortes contractions. Je lui ai envoyé un message et, tout de suite, elle m’a répondu ! Elle posait des questions comme à quelle fréquence était mes contractions, comment était la douleur, etc. Nous avions conclu qu’on ferait une grande partie du travail ensemble à la maison, dans le calme et surtout la privacité de mon chez-moi. À 4 h, elle s’est rendue chez moi. David avait laissé la porte d’entrée débarrée pour elle. Elle est simplement entrée, m’a entendu gémir dans mon bain et tout de suite, elle m’a soutenue pendant que j’avais une contraction. Il faut préciser que je ne l’ai vu qu’une seule fois et déjà, elle me tenait alors que j’étais toute nue. Oui, c’était un peu malaisant il faut dire, mais après quelques contractions, croyez-moi que ce détail n’était plus dans mes pensées. 

Tout au long du travail à l’hôpital, elle m’éclairait face à ce que les infirmières me disaient, elle me répétait les droits que j’avais au niveau médical, tout en demeurant silencieuse la majorité du temps. Chaque fois que je voulais parler, elle parlait avec moi. Si je ne disais rien, elle respectait mon silence. Dans les contractions, elle respirait avec moi, pour me montrer comment le faire de la bonne façon. Dans la douleur, quand les seules choses que je faisais étaient crier, m’endurcir et m’accroupir, soit elle me prenait afin que je ne me laisse pas écraser, soit elle me massait le dos, le cou, ou soit elle laissait David être mon appui. Entre les contractions, où je fermais les yeux et je demeurais en silence dans le bain, elle me caressait tendrement les cheveux. Is there anything better than that? 

Elle a été très bonne à respecter notre intimité de couple, notre espace, la capacité à David d’être suffisant pour moi dans ces moments de douleurs. Mais elle a aussi été très proactive tout au long du travail. Je tiens à préciser qu’elle ne m’a rien demandé, elle n’a pas validé si ce qu’elle faisait était correct ou si cela me dérangeait. Elle a été au-delà de mes attentes. Elle savait ce qu’elle faisait et ce qui me faisait du bien. Je vous répète que je ne voulais pas avoir à dire ce dont j’avais besoin dans ce moment, je voulais simplement que quelqu’un s’occupe de moi et que David soit avec moi. David savait exactement ce qui me faisait du bien sans avoir à me le demander. À ma grande surprise, elle aussi. Nous n’avions eu qu’une rencontre où j’avais pu lui dire ce qui me fait du bien au moment de la douleur et elle s’est rappelée de tout lors du travail. 

Lorsque j’ai décidé de prendre la péridurale, je n’étais pas dilatée à 7cm. J’étais à 4 et demi. Mais elle ne m’a aucunement fait sentir faible. Au contraire, elle me disait combien j’avais été bonne d’avoir enduré 13 heures de douleur et que j’étais dans le droit de choisir de le faire maintenant. Dès que la péridurale a commencé à faire son effet, elle a cédé sa place à mes parents pour qu’ils viennent faire un tour et se sentent présents, maintenant que je me sentais mieux. Par la suite, je me suis endormie et j’imagine que tout le monde a pris une pause. 

Au moment de la poussée, on était encore juste elle, David et moi, bien sûr avec le personnel d’hôpital présent. Comme je n’avais plus de douleur et je devais être couchée sur mon lit d’hôpital, je ne peux pas vous partager comment un accouchement complètement naturel et dans une autre position que couchée peut se vivre avec une Doula. Toutefois, je peux vous partager combien mon accompagnante a été motivante chaque fois que je venais de faire une bonne poussée efficace. Lorsque j’ai enfin donné naissance à ma fille, elle est partie l’annoncer à nos familles, afin qu’ils soient tous heureux et rassurés que bébé et maman nous allions toutes les deux bien. 

Enfin, je n’ai que de bonnes choses à dire sur ma Doula. Elle a été tellement présente, douce, rassurante, encourageante, sereine et respectueuse. Elle a pris des photos de David et moi dans nos moments intimes durant les contractions, tout au long du travail et de l’accouchement. Des souvenirs précieux que je peux regarder et chérir pour toujours. 

Si vous songez à avoir une accompagnante pour les mêmes raisons que moi ou pour d’autres, je vous le recommande grandement. C’était la plus parfaite des décisions. Je sais que mon accouchement n’aurait pas été pareil si ce n’avait pas été de sa présence avec moi.  Vanessa, merci infiniment. 

Avec amour,

Veronica xo 

IMG_0778.JPG

As tu des commentaires en lien avec ce post?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s