COUCHES LAVABLES PARTIE 2 | DÉCRASSAGE + ROUTINE DE LAVAGE

Hello ladies,

nous continuons dans notre mini série au sujet des couches lavables, plus précisément sur mon expérience avec ces dernières, pour un bébé quasi exclusivement allaité. Aujourd’hui, je vous partage la méthode de décrassage que nous avons faite ainsi que notre routine de lavage régulière. C’est à la fin de la mini série que vous aurez un portrait global de notre utilisation et routine au quotidien. Hang in there. Le contexte est important ;).

Dans la première partie de cette mini série, j’ai mentionné que nous avions fait un décrassage, afin de redonner une dernière chance aux couches et pouvoir les utiliser au quotidien sans soucis. J’ai lu plusieurs techniques différentes, mais j’ai choisi ce qui à mes yeux, me semblait le plus simple, facile et efficace possible. Oui, j’aurais voulu y aller avec une méthode plus « naturelle », mais le petit derrière de mon bébé était plus important que les produits utilisés 1 seule fois ou presque dans toutes les deux années d’utilisation de couches lavables. Oui, j’ai opté pour du chlore !

Je me suis dit qu’une fois ou que quelques autres fois (si nécessaire) durant tout son parcours jusqu’à la propreté serait beaucoup mieux pour la planète que de recommencer à utiliser des couches jetables. Il me fallait quelque chose qui allait mettre mes couches comme neuves, et que je pouvais refaire au besoin, sans penser à la dure labeur que cela allait être. Si non c’était fini pour moi les couches lavables.

Donc ma méthode de décrassage en plein hiver a été la plus simple :

  • un prélavage « normal wash » avec que de l’eau froide
  • un bon lavage « heavy wash » à eau tiède avec que du chlore (pas de savon)
  • un autre bon « heavy wash » cette fois-ci à eau froide et avec le savon
  • un dernier « heavy wash » seulement de l’eau froide

Lorsque tous ces lavages ont été faits, j’ai mis le tout dans la sécheuse dans le cycle le plus long et après, elles étaient comme neuves ! Pour ma part, la raison pour laquelle il y avait eu des résidus, c’est à cause qu’il n’y avait pas assez d’eau dans le cycle de lavage pour la quantité de saleté et de savon. Un cycle régulier ou même normal n’était pas suffisant. Pour moins de 15 couches dans une brassée, je dois ajouter une grande serviette pour qu’il y ait plus d’eau dans mon lavage « heavy », car les nouvelles machines sont conçues pour utiliser moins d’eau.

Bon ceci étant dit, voici notre routine de lavage régulière :

  • Une fois avoir atteint 15 couches sales, je fais un prélavage froid à un cycle normal, afin de faire dissoudre et évacuer toutes les selles dans l’eau. Ceci est requis. Cependant, sachez que ce sont uniquement les selles d’un bébé allaité quivont se dissoudre avec l’eau. Pour les selles d’un bébé alimenté avec préparation et pour quand les solides commencent, il faut utiliser des feuillets et les retirer avant de faire le prélavage. Ainsi la majorité des selles iront sur le feuillet à la poubelle.
  • Ensuite, je fais le lavage à un cycle « heavy wash » à température tiède, avec du savon Dapple Baby, qui est un savon complètement naturel et sans odeur. Ultra efficace, mais assez doux pour la peau de bébé.
  • Enfin, un dernier cycle « heavy wash » qu’avec de l’eau, juste pour m’assurer d’enlever tout le savon et faire un dernier essorage.
  • Je mets les inserts à la sécheuse pendant 1 h 30 à température maximale (oui, ça prend beaucoup de temps sécher les inserts) et les couches en soi je les fais sécher à l’air libre. Maintenant qu’il fait beau dehors, je pourrais tout faire sécher à l’extérieur. Le soleil est un excellent anti bactérien et détachant naturel !

Tout dépendant à quelle heure j’ai entamé mon lavage, j’ai tout fini pour le soir même ou le lendemain. J’oublie souvent les brassées dans les machines (hello mom brain). Le truc pour savoir si tout est bien lavé est de les sentir lorsqu’elles sortent de la sécheuse. Si elles ne sentent rien, alors il n’y a pas de résidus et elles sont propres. Il m’a fallu plusieurs essais avant de trouver la bonne quantité de savon à mettre selon le nombre de couches sales. Et puis voilà ! Ce n’est pas plus compliqué que cela. Tout se lave très bien, ma salle de lavage n’empeste pas et les couches font leur travail parfaitement.

La prochaine et dernière partie de cette mini série sur les couches lavables est ma routine complète d’utilisation et lavage au quotidien. C’est juste pour vous démontrer à quel point c’est facile et pas demandant (bébé exclusivement allaité ou au biberon).

Avec amour,

Vero xox

As tu des commentaires en lien avec ce post?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s